Auguste LE BRETON


Auguste Montfort, dit  Auguste Le Breton, est né le 18 février 1913 à Lesneven et tire son prénom de la profession de son père, clown. Orphelin de père dès 1914, abandonné par sa mère, il devient pupille de la nation. Il tente de s'évader de son orphelinat, rêvant de traverser l'Atlantique pour combattre les Indiens et sera transférer dans un centre plus surveillé qui lui nspirera deux de ses romans Les Hauts murs et La Loi des rues. Devenu couvreur puis terrassier, il se lit d'amitié avec des voyous de Saint-Ouen. Pendant la guerre puis l'Occupation, il se fait bookmaker et fait des affaires en tant que restaurateur, se confronte à certains membres de la Gestapo ce qui lui vaudra la Croix de Guerre à la Libération.  

C'est à 34 ans, à la naissance de sa fille, qu'Auguste Le Breton se lance dans l'écriture pour lui raconter son enfance. C'est avec son roman Du rififi chez les hommes, publié à la Série noire qu'il rencontre le succès et incarne le polar à la française. Son roman est adapté par Jules Dassin. Ce sera la première d'une séries d'adaptations cinématographiques comme Razzia sur la chnouf,  ou le célèbre Clan des Siciliens. qui conduiront Le Breton à fréquenter avec Michel Audiard, Albert Simonin et Frédéric Dard mais aussi des acteurs comme Gabin, Ventura, Delon, Hossein et des metteurs en scène comme Gilles Grangier, Henri Decoin et Henri Verneuil. 

Auguste Le Breton reste dans les mémoires comme un auteur ayant contribué à donner à l'argot ses lettres de noblesses en littérature. Il est l'auteur de plus de 80 livres. 

Partageant sa vie entre Paris et la Bretagne, il mourra d'un cancer du poumon à Saint-Germain-en-Laye en 1999 à l'âge de 86 ans. 

 

FERMER

Newsletter

 

Nous publions environ une lettre par mois
Si vous êtes un professionnel du livre, vous pouvez
recevoir une newsletter spécifique à votre activité :

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos emails d'informations par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.