François ROUGE


Pour la première fois, le président du conseil d’administration et l’actionnaire de référence d’une banque suisse de premier plan, la banque de patrimoines Privés Genève (BPG), raconte les arrière-cuisines de banques compassées de la confédération helvétique lors de ces années qui ont vu la finance devenir folle.

Blanchiment d’argent, liens avec le crime organisé, fraude fiscale, deals aux montants indécents : pour la première fois, le président d’une banque suisse de gestion de fortune témoigne. Et pas n’importe lequel : François Rouge. Issu d’un milieu modeste, il devient très vite « broker » et fait fortune. Sollicité par les autorités suisses, il rachète à 36 ans la Karfinco, la banque de l’affaire Mani Pulite en Suisse. Elle est rebaptisée Banque de Patrimoines Privés Genève (BPG) et il réalise alors son rêve : créer une plate-forme pour d’autres opérations plus ambitieuses. À bord de son jet privé, il gère les comptes de ses riches clients européens, notamment français, il dirige des hôtels de luxe, administre des sociétés dans le monde entier, et supervise - entre autres - les fonds pétroliers du pouvoir angolais, des Bahamas aux États-Unis en passant par Zurich. Mais l’univers compassé de la gestion de fortune genevois l’ennuie. Alors François Rouge s’associe à des « hommes d’affaires » corses pour mettre la main sur des restaurants et le Cercle de jeux Concorde, rapidement devenu l’enjeu de violents conflits entre deux clans liés au grand banditisme. C’est la descente aux enfers : arrêté, mis en examen et incarcéré aux Baumettes, à Marseille, François Rouge est aussitôt banni de la bonne société genevoise. Certains appuis le lâchent et ses associés lui tournent le dos, il doit brader sa banque. Condamné à dix-huit mois de prison, il ne souhaite pas maintenant régler ses comptes, mais plutôt raconter de l’intérieur le vrai pouvoir, celui de la finance.

SES LIVRES :

FERMER

Newsletter

 

Nous publions environ une lettre par mois
Si vous êtes un professionnel du livre, vous pouvez
recevoir une newsletter spécifique à votre activité :

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos emails d'informations par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.