DOCUMENT

16 euros - 180 pages

Parution le 01/09/2022

ISBN 978-2-35887-825-8

COLLECTION
DOCUMENTS

 

 

Chez moi vit la violence

Une victimologue à l'écoute des auteurs de violences familiales

Isabelle SERET

Une victimologue anime un groupe de parole qui rassemble des auteurs de violences intrafamiliales. En attente de jugement ou de réinsertion, ces hommes dévoilent peu à peu leur vécu, les certitudes qui les animent, parlent de leurs failles, de leur besoin de dominer et de punir, des amitiés qu’ils développent dans leur foyer spécialisé... Au fil des ateliers, confrontée à leurs expériences et à leurs propos parfois dérangeants, l’autrice s’interroge sur sa propre histoire. Qu’est-ce qui a pu la conduire à écouter ces hommes ? Qu’en est-il des violences qu’elle-même a vécues, en tant qu’enfant, que femme, que mère ? Comment les pousser à reconnaître et assumer leur passé violent puis à se reconstruire autrement ?

Au cœur des débats contemporains, ce livre, inspiré des multiples expériences vécues par Isabelle Seret, permet de brosser ce qui « fabrique » un auteur de violences. Entrer dans l’histoire singulière de chacun d’eux et comprendre ce qui produit la violence. Ici, l’objectif est politique pour tenter de mettre fin à ce qui ne devrait pas être.

DOCUMENT

16 euros - 180 pages

Parution le 01/09/2022

ISBN 978-2-35887-825-8

COLLECTION
DOCUMENTS

L' Auteur

Isabelle SERET

Isabelle SERET

Ancienne journaliste, Isabelle Seret intervenante en sociologie clinique et formée à la victimologie appliquée. Elle accompagne des familles concernées par la radicalisation violente et des personnes victimes d’attentats pour les mobiliser dans des programmes de prévention. Elle accompagne aussi des personnes victimes et des auteur.e.s de violence intrafamiliale.

Ce qu’en dit la presse

  • "Il faut que ces hommes prennent conscience des déterminismes dans lesquels ils ont grandi. Les auteurs de violence naissent dans un contexte global où la domination reste de mise. Et ce qui leur est proposé comme obstacle à leur violence, c’est l’emprisonnement. Or la prison est le lieu de la virilité, où exposer sa masculinité est requis pour pouvoir y résister. Cela pose
    donc la question des accompagnements qui leur sont disponibles."

     

    Interview intégrale

  • L'histoire particulière de chaque personnage permet de mieux cerner comment ils en sont arrivés là. Et comment mettre fin à ce qui ne devrait pas être.

  • On se frotte ici aux contours de la violence, à ses racines et ses justifications, accordant plus d’importance à la "relation thérapeutique" qu’à la violence elle-même, qui n’est pas racontée.

  • On touche au sublime lorsqu’Isabelle Seret, tout doucement, discrètement, pas à pas, lève le voile sur sa propre histoire. Ce qui commence avec le détachement affectif propre à l’essai s’achève dans la touchante sincérité d’un témoignage authentique et terriblement introspectif.

     

    Chronique intégrale

    Christophe Gelé

FERMER

Newsletter

 

Nous publions environ une lettre par mois
Si vous êtes un professionnel du livre, vous pouvez
recevoir une newsletter spécifique à votre activité :

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos emails d'informations par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de confidentialité.